vendredi 27 septembre 2013

Onboarding : le parent pauvre du talent lifecycle management ... et pourtant

Je profite de la sortie de l'étude de silkroad redcarpet sur le sujet , non seulement pour vous présenter l'infographie qui présente les résultats mais aussi pour m'étonner de ce constat au bout de bientôt 5 ans d'activité : 

  • Se faire assister pour un recrutement et dépenser 10 000 € pour recruter un cadre ne choque pas grand monde mais seuls 10 % sont capables de dépenser ne serait ce que 1500 € pour un plan d'onboarding personnalisé en mode projet de leurs collaborateurs 
  • Parmi les 90 % restant la phase d'onboarding se limite souvent à un livret d'accueil sans saveur ni odeur qui recense les bons plans pour manger à proximité de l'entreprise et les papiers à remplir pour la mutuelle 
Alors à l'abordage , la vraie valeur est justement dans la transformation de cette phase trop souvent assimilée à la période d'essai en projet dynamique ou l'intégré et son ou ses managers ont des objectifs et des jalons d'atteinte de ceux ci en mode projet 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire